Performance thermique des murs

Publié le par Didius

A l'heure où les murs montent et que les choses se précisent, de nombreuses questions restent en suspend, notamment celle de l'isolation des murs. L'idée de Patrick d'utiliser les combles pour aménager des petites mezzanines dans les chambres des enfants irait dans le sens de l'isolation sous le toit et rendrait crédible l'isolation par l'extérieur. Mais du coup, se posent les problèmes d'isolation des tableaux des ouvertures et donc reconsidérer les tailles des ouvertures. Sujet urgent à traiter au stade où nous en sommes maintenant.

J'ai trouvé sur le site d'idées maison une calculette de performance thermique des murs. en voici le résultat avec plaques de plâtre / parpaing / lame d'air / polystyrène extrudé le résultat semble idéal, ce que m'a confirmé le webmaster lors de nos échanges...Je vous conseille vivement la visite de site qui regorge d'informations utiles à l'autoconstructeur.

Composition

 

description

 

épais

seur
(cm)

 

masse volu

mique
(kg/m3)

 

chaleur spéci

fique
(Wh/

kg.K)

 

conduc

tivité ther

mique lambda
(W/m.K)

 

extérieur

 

polystyrène extrudé

 

8

 

30

 

0.33

 

0.029

 

 

 

lame d'air

 

2

 

1

 

0.34

 

0.09

 

 

 

parpaing creux

 

20

 

1300

 

0.18

 

1.05

 

intérieur

 

plaque de plâtre BA10, BA13

 

1

 

790

 

0.22

 

0.33

 

Total :

 

31

 

 

 

 

 

 

 

Composition

 

description

 

Résistance therm
(m2.K/W)

 

Capacité thermique surfacique
(Wh/m2.K)

 

Temps de transfert
(heures)

 

extérieur

 

polystyrène extrudé

 

2.76

 

N/A

 

2.04

 

 

 

lame d'air

 

0.22

 

N/A

 

0.05

 

 

 

parpaing creux

 

0.19

 

18.72

 

4.12

 

intérieur

 

plaque de plâtre BA10, BA13

 

0.03

 

1.74

 

0.32

 

Total :

 

3.2

 

20.46

 

6.53

 

 

Résultat :

  confort hiver confort 1/2 saison confort été
Résultat : 20/20
excellent
20/20
excellent
14/20
très bon

Pas mal non ? Merci Idées Maison ;-) Il suffit d'entrer la composition du mur et la calculette  fait le reste.

Publié dans Isolation

Commenter cet article

wangee 17/05/2006 14:01

Salut Didius,Tout d\\\'abord j\\\'ai été ravi de ta visite sur mon blog :)Ensuite, je voudrais te faire part des quelques petites connaissances que j\\\'ai acquis au cours des quelques 40 heures de cours de technologie que j\\\'ai eu cette année.  Je ne sais pas si ça t\\\'aidera parce que je sais que les techniques Françaises ne sont pas les mêmes que les techniques appliquées en Belgique, mais ça ne peut pas faire de mal de donner un peu d\\\'information :pEn ce qui concerne la performance thermique des murs, il est clair que les techniques actuelles vont vers les produits tels que par exemple le polystyrène extrudé.  Facile à placer, les éléments s\\\'emboitent, très bon isolant, bref le matériau parfait pour les murs creux, c\\\'est indéniable.Mais au delà de ça, il faut savoir que bien souvent, les hydrocarbures entrent dans leur composition.Sans faire le procès du polystyrène extrudé, prenons le cas d\\\'un de ses composants, la mousse de Pentane (j\\\'ai pas dit du Pantene hein, on ne parle pas de Shampooing ;p).Bien que le dosage en soit minime (6% si je ne m\\\'abuse), le Pentane dans  polystyrène extrudé s\\\'évapore dès la température de 20°C atteinte.  Cette évaporation provoque une contamination (à petite dose j\\\'en conviens) de l\\\'air (ici je veux parler de l\\\'air entre la plaque de polystyrène et la brique de parement) qui remonte jusqu\\\'à la base de la toiture, formant une enveloppe gazeuse "toxique" autour de la maison.  Plus lourd que l\\\'air, ce gaz ne manquera pas de redescendre, et contaminera l\\\'air que nous respirons ce qui dans le pire des cas peut éventuellement provoquer vertiges, somnolence, maux de tête, nausées et autres pertes de conscience.  Pour se rendre compte de ce que j\\\'avance, il suffit de se rappeler de la citation de Lavoisier (un savant) qui disait "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout ne fait que se transformer" et d\\\'observer les encoches d\\\'emboitement des plaques qui se sont si bien emboitées il y a quelques années et qui maintenant ont rétréci.  Repensez à ce commentaire le jour vous avez la possibilité de voir un mur creux vieux de quelques années.  Voilà, loin de moi l\\\'idée de semer un vent de parano ni faire la mauvaise langue, mais pour en conclure avec mon charabia, j\\\'ai appris qu\\\'il est judicieux de se renseigner sur les composants de ces matériaux, et de ne pas négliger ces détails dans son choix.Des isolants plus "écologiques" et recyclables sont par exemple les laines minérales (laine de roche et laine de verre), ou encore la cellulose.A bientôtWangee

sauvageot 08/05/2006 22:37

les brique d'isolation en chanvre s'utilise aussi a l'exterieur avec un enduit traditionel  se produit et reconue et utilisé par les monument istorique pour la reconstruction de maison a colombage

laurent 02/05/2006 10:37

Bjr
Personnellement, je pense qu'une isolation extérieure est excellente toutefois comme il arrive au sol de geler, les murs se chargent en froid. Ils transmettent ce froid par le pont thermique qu'ils représentent à l'intérieur de la maison. Même si ce n'est pas très important.
Moi, je mettrais quand même une petite isolation à l'intérieur.
Toutefois, après plusieurs rénovations lourdes nous allons entamer une autoconstruction. Moi, je préfère des fondations traditionnelles, une dalle posée avec une chappe flottante dessus. (rupture de pont thermique.), une isolation intérieure (plus facile à réaliser et moins coûteuse). Un chauffage électrique et un conduit de cheminée. Il y a encore quelque temps, j'aurais mis un chauffage central au fuel mais compte tenu des nouvelles données. Je pense que cela n'est plus assez intéressant car même en le réalisant moi même, je pense que ce n'est plus intéressant.
Une maison sur deux niveaux, moins de fondation, moins de toiture moins d'isolation sous toiture et la chaleur monte..... 
J'envisage un système de chauffage infracable pour le RC, (avec compteur jour nuit) la chappe flottante se chargera en chaleur et servira de convecteur.
Mais de l'isolation et des ruptures de pont thermique partout.
A Plus et bon courage

laurent 29/04/2006 15:45

J ai du faire une fausse manoeuvre désolé.
Je repernds. Si j'ai bien compris, il s'agit d isolation extérieur. C 'est une bonne idée mais il me semble que vous n'avez pas de rupture de pont thermique entre votre dalle et vos murs.
Par ailleurs si accrocher du polystyrène au mus est relativement facile. Je pense qu'appliquer l'enduit après ne l'est pas autant??
BOn courage
A quand la nouvelle photo?

Didius 30/04/2006 09:00

Merci Laurent. Merci pour ces remarques, en fait, c'est la première fois que je lis quelque chose sur la rupture de pont thermique des murs avec le sol...mais ça a du sens...j'ai pas mal de doc sur l'isolation par l'extérieur qui se pratique en rénovation et ça n'a pas l'air de poser de problème...A voir de près effectivement ! : est ce que ça serait une contre indication à l'isolation par l'extérieur ?
En ce qui concerne le crépi, c'est vrai qu'il y a là la difficulté technique majeur...mais bon, on apprendra...(optimisme de rigueur ;-)
Pour la photo, promis ça arrive ! Salut Laurent !

laurent 29/04/2006 15:42

L isolation extérieur (si j ai bien compris)  est une bonne idée mais dans votre cas, ne craignez vous pas les problèmes de pont thermique entre la dalle et les murs puisqu'il n'y a pas de rupture.
Par ailleurs je ne suis pas certains qu' il soir facile pour un particulier ic