Questions sur l'autoconstruction par les étudiants archis

Publié le par DiDius

 

 

 Bienvenue aux Etudiants de l'école d'architecture de St Etienne et merci de vous intéresser aux vieux castors...

 

Bonjour,

 

Nous sommes étudiants à l’école d'architecture de St Etienne et nous effectuons un dossier sur l’implantation des maisons auto-construites.

 

Nous avons trouvé votre contact par l’intermédiaire du site de Pedro http://kerbiloute.over-blog.com

 et nous souhaiterions donc vous posez quelques questions :

 

 

-Dans quelle région avez vous auto-construit votre maison ? Pourquoi avoir choisi cette région?

 

Didius : J'ai construit en PACA, entre Arles et Marseille, à un jet de figues d'où mes parents

 m'ont élevé adolescent. Donc c'était le choix de rester près de la mer(e), dans le sud et pas loin des alpes...


-Quels sont les critères qui vous ont poussé à retenir ce terrain?


Didius : C'est un peu particulier, j'ai d'abord acheté la maison et 15 ans plus tard, autoconstruit une extension. 


-Qu'est ce qui a motivé ce choix d'implantation dans ce terrain?

 

Didius : Les données du terrain : territoire péri urbain à vocation agricole (vigne). Espace, tranquilité, vue dégagée sur la plaine et les collines, exposition plein sud...voisinage éloigné.


-Comment l'auto-construction s'est-elle imposée?

Didius :  j’ai eu deux expériences malheureuses avec des professionnels : la qualité des prestations n’étaient pas à la hauteur des factures et je ne voulais pas revivre ça. Après avoir consulté 4 maitres d’œuvres pour ce projet (visible sur le site  ) j’ai décidé de le faire moi-même. C’était aussi un moyen de ne pas avoir recours au crédit et de faire les travaux au fur et à mesure des rentrées financières. Mais c’est une démarche longue qui demande un engagement de toute la famille.


L’avantage principal, c’est que je fais tout comme je le souhaite. Je prends le temps à chaque étape de faire les choix techniques et économiques qui me conviennent. Au niveau économique, l'avantage est de rechercher le meilleur rapport qualité/prix pour chaque produit.

L'autoconstruction m’a amené à tout apprendre, à découvrir des techniques et des savoir faire. Le principal inconvénient, c’est le temps qui est rare quand on a un emploi, une famille et d’autres projets en cours. J’ai découvert aussi que j’avais des limites physiques, la maçonnerie et la toiture nécessitent une bonne santé et beaucoup d’énergie. Il vaut mieux se faire aider quand c’est possible, ne pas trop tirer sur la corde…

Les professionnels chiffraient mon projet à 60 000 € pour 60 m² et une proposition très basique, je pense à peine dépasser le tiers en ayant recours à des solutions beaucoup plus efficaces comme par exemple le radier général ou l’isolation thermique extérieure. Au passage, j’ai rajouté 30 m² de comble sans surcoût.


-Si c'était à refaire, que changeriez vous?

 

Didius : Tout ! ... Non je plaisante... Mais pas mal de choses quand même. en particulier, je rationnaliserais pas mal de choses sur les dimensions par exemple, sur ce qui est standard. Une plaque de BA13 par exemple, ça fait 120 cm. Ce n'est pas difficile de faire des pièces aux dimensions multiples de 120 cm. Et d'éviter des coupes, le sur mesure, etc. C'est un exemple. Il y en a mille !

 

Tous renseignements complémentaires concernant l'implantation de votre maison pourraient nous intéresser et sont les bienvenus.

 

Didius : alors là, mes amis, tout est dans le blog, bonne lecture !

 

Merci de votre compréhension.

 

Anne Laure, Nadine et Florian

 

DSCN3478 autoconstruction-tractopelle nivellement

Publié dans Autoconstruction

Commenter cet article

Ben 23/06/2011 11:06



Bonjour,


Étudiant à l'institut de Géoarchitecture de Brest, nous avons réalisé avec mon équipe, un mémoire sur l'autoconstruction. Si vous désirez obtenir notre travail, veuillez me conctater.


Bien cordialement.


BL



DiDius 24/06/2011 14:21



avec plaisir, je vous envoie un mail !