Permis de construire

Publié le par Didius

A la demande générale, et celle de Loys en particulier, je fais un petit retour en arrière pour retracer le parcours qui mène au permis de construire.

Tout d'abord, j'ai mis pas mal de temps à définir nos besoins et à me faire une idée de ce que je voulais faire (d'ailleurs, depuis, la réflexion continue...). Cela fait 15 ans que j'ai acheté la maison, et j'ai gardé la face nord vierge parceque je savais qu'un jour je ferai une extensions par là...

Pour commencer, j'ai pas mal bricolé sur un logiciel qui s'appelle 3D Home Architecte Deluxe en version Anglaise. J'ai pas mal galéré avec le système de messure avant de m'apercevoir qu'on pouvait utiliser le système métrique (je ne sais plus si c'est un patch...ou un réglage).
Autant vous dire que j'ai fait une pléïade d'essais et de projets différents.
Le logiciel m'a permis de travailler sur les plan de masse, j'ai fait les façades à la main sur du papier millimétré après avoir relevé les différentes mesures de l'existant.

Deuxième étape, avec cette ébauche, j'ai rencontré l'architecte de la ville pour avoir son avis. Il m'a demandé de respecter la pente du batiment existant pour réduire l'effet de rajout qu'inspire déjà fortement la partie sud de la maison avec son toit perpendiculaire à la partie centrale.
Ensuite, il m'a donné des conseils sur l'organisation du plan, la circulation, les différentes fonctions de la maison. A son avis, j'aurai même dû restructurer l'ancien, ce que me suggérera également  Pierre plus tard. J'ai revu ça dans le dernier plan.

Troisième étape, j'ai demandé conseil à Jef, mon cousin, qui est chef de travaux. Non seulement, il m'a proposé une disposition intéressante, mais en plus il a importé mes plans dans un logiciel professionnel pour tirer les plans défnitifs (il pourra peut être donner les références de ses outils dans les commentaires...).
Je lui dois d'avoir bouclé le dossier de demande de permis avec les différents documents et les différents  plans : plan de situation, extrait cadastral, plan de masse, état des lieux, façades, vue en plan du projet, façades du projet, coupe du projet, et simulation du projet sur photo de l'existant.

Après avoir déposé le dossier, j'ai dû le compléter et rédiger une note paysagère, que j'ai faite en 5 mn et que je peux publier si ça peut aider à comprendre le type de document qu'on peut fournir.

J'ai déposé la demande de permis le 3 janvier 2005 et obtenu l'autorisation de construire le 2 février 2005. Un mois pile poil !

Merci Jef !


Publié dans Autoconstruction

Commenter cet article

L. ginoul 03/10/2005 20:47

Dans le cas d'une maison de village je suppose que cette notice paysagère n'a pas lieu. en tout cas merci didius pour cet article.

Pierre 02/10/2005 17:26

Ok, je savais très bien que ton projet était réfléchi car tes choix sont bien expliqués avec une analyse judicieuse de l'environnement.
Je pense qu'effectivement, c'est juste une mauvaise formulation mais je ne voulais pas qu'elle prête à confusion pour certains visiteurs qui ne seraient pas aussi éclairés que toi!

Didius 02/10/2005 16:37

D'accord avec toi Pierre, si je l'ai faite en 5 mn c'est que c'était pensé en amont et vu avec l'archi de la ville qui m'avait donné ses préconisation pour inscire le projet dans le site...
Mais tu fais bien de rappeler le sens...que j'ai pu égratigner par ma formulation !

Pierre 02/10/2005 10:03

"Après avoir déposé le dossier, j'ai dû le compléter et rédiger une note paysagère, que j'ai faite en 5 mn" : En tant que fonctionnaire de l'administration qui instruit les permis pour les Communes et qui promeut la qualité architecturale, je ne peux pas laisser passer cette phrase : la notice paysagère est un document qu’il faut maintenant joindre aux pièces du permis et qui a pour objet d’améliorer la qualité architecturale des projets : à la lecture d’un plan, il est parfais difficile de comprendre les intentions architecturale et d’insertion paysagère d’un projet : la notice paysagère, en remettant le projet dans son contexte (y compris avec des photos), un historique du site, en expliquant les choix de conception réalisés en donnant les ambiances recherchées tant sur les matériaux, leur couleur, que pour les aménagements paysagers permet de faire comprendre le projet et donc de l’instruire de manière plus intelligente et oblige le pétitionnaire a être très clair sur les choix effectués : de ce fait, plus aucun choix n’est fait par défaut, mais bien totalement volontaire.
Alors, s’il vous plait, réhabilitons la « notice paysagère » et faisons bien comprendre qu’il s’agit d’une pièce essentielle du permis au service de la qualité du projet.

romy 29/09/2005 09:17

je le crois pas tu n'as pas encore attaquer les travaux, mais tu travaille à la mairie ou quoi......